http://www.vincentdaoud.com
English translation Traduire cette page en français
"Ma passion pour les arts est sans limite."

Ces quelques mots décrivent bien la façon dont Vincent Daoud se projette dans la vie artistique. Musicien décrit comme polymorphe, ayant le goût du risque, il s'engage souvent dans des projets à caractère interdisciplinaire, et ses collaborations comprennent régulièrement des performances avec des artistes venus d'horizons divers.
Passionné par le processus de création, il travaille étroitement avec de nombreux compositeurs pour la réalisation et la diffusion d'un nouveau répertoire incluant le saxophone. Ses projets l’ont amené à travailler avec des personnalités de premier plan telles que Pierre Boulez, Georges Aperghis, Matthias Pintscher, Betsy Jolas, Beat Furrer ou encore Chaya Czernowin, dans quelques uns des plus importants festivals et salles de concert en Europe.

Vincent Daoud a joué au sein de nombreuses formations et fut membre d’ensembles comme le Wiener Saxophone Quartet (Vincent Daoud, Lars Mlekusch, Michaela Reingruber, Sabine Swick), les 4ténors (Vincent Daoud, Laurent Estoppey, Rico Gubler, Lars Mlekusch), Nikel (équipe "2010-2012" avec Tom de Cock, Yaron Deutsch and Reto Staub), Ryoan Ji, Freeride Quartet, Spring Septet, et Hic et Nunc, dont il fut fut un des membres fondateurs. Il est aussi l’invité régulier de nombreux ensembles tels que le Nouvel Ensemble Contemporain, Contrechamps, Ictus, Vortex, 2E2M, le Centre International de Percussion, et se produit fréquemment à l’orchestre, notamment avec le Tonhalle Orchester Zürcih, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de la Suisse Italienne, l’Orchestre de Chambre de Genève, Baselkammerochester, Lausanne Sinfonietta...
Depuis quelques années, on le trouve aussi comme soliste avec orchestre. Avec l'Orchestre Symphonique de Berne, il crée en 2011 le concerto "Blind radiance" de Chaya Czernowin (dir. Mario Venzago). Cette oeuvre sera redonnée par la suite au Canada avec l'Orchestre de l'Université de Victoria (dir. Ajtony Csaba). Avec l'orchestre Arcadia, il joue en 2013 la Rapsodie de Debussy (dir. M. Müller) lors d'une tournée dans le Tessin (Suisse Italienne). Cette même année, il fait ses débuts au Qatar à Doha, invité à se produire en soliste avec le Qatar Philharmonic Orchestra (dir. Andreas S. Weiser). 2015 verra la création de l'oeuvre "Unter dem Grabhügel" du compositeur Alfons Karl Zwicker, pour saxophone principal et orchestre, en collaboration avec l'Orchestre Symphonique de Saint Gall.
Dans le même temps, un projet d'improvisation avec le quintet d'improvisation libre «Ensemble 5», basé en Suisse, a vu la sortie de son disque «Solstice» salué par la critique. Il symbolise son attachement pour toutes les formes d’improvisation, qu’il a pu partager lors de concerts avec des musiciens comme Gilberto Gil, Marcel Khalife, George Lewis, Ramon Lopez, Garth Knox, Steve Potts, François Janneau, Christian Wolff, Ken Ueno...

Il est le directeur artistique du nouvel ensemble APORIA SURVIVAL KIT (Maarten Stragier, guit, Vincent Daoud, sax, Tom de Cock, perc, Nicolas Crosse, contrebasse), axé sur la collaboration avec les compositeurs et la création musicale contemporaine.

Lauréat de plusieurs concours internationaux,Vincent Daoud s'est produit dans la plupart des pays d'Europe ainsi qu'au Canada, Israël, Japon, Jordanie, Liban, Maroc, Martinique, Suisse, USA, Thaïlande, Tunisie, Singapour.

Vincent Daoud est régulièrement convié pour des masterclasses, notamment à Harvard University (USA), University of Alberta, University of Victoria (Canada), Mahidol University, Chulalongkorn University (Thaïlande), Tzlil Meudcan Summer Course (Israël), Japon, Singapour (2013) et Taiwan (2014).

Par ailleurs, Vincent est diplômé d'un Bachelor en Sciences Politiques de l'Université de Lausanne, et entame un Master of arts en sciences sociales.